Accueil

Couverture : Souvenirs Inavouables par Cagoul'X

Les éditions Carva 64 présentent Souvenirs Inavouables, un ouvrage incontournable qui est devenu, en quelques jours, un succès au sein de la communauté polytechnicienne

Des recommandations et des témoignages éloquents : Voici ce qu’écrit J-F J (X70) après avoir lu « Souvenirs Inavouables » :

« J’ai lu ton livre avec plaisir ce week-end. Il m’a replongé dans une période heureuse de notre vie…  Nous avons eu droit à la visite des égouts, du Styx et des bétâs mais cela s’est fait sur une base de volontariat, un peu comme une découverte de notre environnement organisée par des anciens bienveillants. Pour le reste, j’ai retrouvé beaucoup des éléments marquants de la vie sur la montagne Sainte Geneviève… Félicitations pour votre ouvrage et merci d’avoir mis sur le papier ces témoignages amusants et précieux… Je ne manquerai pas, en ce qui me concerne, de recommander votre livre si on me consulte à son sujet. »

La presse en parle : La Jaune & la Rouge, Kablage ou Paper blog

Que dit la quatrième de couverture ?

Encore un livre sur l’Histoire de l’École Polytechnique ! Un de plus !

Souvenirs Inavouables 4ème de couvertureEt bien NON ! Souvenirs Inavouables est LE LIVRE  qu’aucun polytechnicien n’avait osé écrire jusqu’à présent. Cet ouvrage, abondamment illustré, dont le style parfois provocateur plaira ou irritera, n’est pas l’Histoire de l’X mais le vécu, au jour le jour, d’un temps où les X étaient encore internes sur la Montagne Sainte Geneviève, avant mai 1968, avant que les filles ne puissent y prétendre, avant la délocalisation sur le plateau de Palaiseau, quand les traditions existaient encore sous leur forme ancestrale.

Sous le nom collectif de Cagoul’X se cachent cinq garçons dans le vent, anciens missaires, sauf un à qui fut décerné le titre inconnu de « missaire d’honneur », qui, après des carrières variées et réussies, décidèrent de rassembler leurs souvenirs et de solliciter un maximum de leurs camarades de la promotion 1964 pour compléter une fresque originale, picaresque et inédite.

À l’heure où se manifestent des velléités de changement, d’orientations nouvelles, de contestations, certains poussant même jusqu’à suggérer la disparition pure et simple de l’X ou sa fusion dans l’Université, que ce soit pour singer les campus américains ou par dogmatisme égalitaire visant l’élimination des élites françaises, à l’heure où la presse en mal de scoops n’hésite pas à monter en épingle des minis scandales dès que l’on frôle les limites du politiquement correct des bisounours du jour, il nous est apparu opportun de mettre les pieds dans le plat et de publier les Souvenirs Inavouables d’une tribu d’anciens élèves en passe de devenir septuagénaires.

Au-delà du pittoresque de nos années d’École, nous avons aussi tenu à exprimer dans les derniers chapitres notre perception des changements intervenus depuis notre largage dans la vie d’adultes ainsi que notre vision et notre jugement de ce qui se trame, à la lumière de nos 50 années d’expérience.

Cagoul’X

À qui ce livre est-il destiné ? : Un ouvrage à ne pas manquer, quelle que soit ta promo, qui s’adresse autant aux anciens qui ont vécu sur la Montagne qu’à ceux qui n’ont connu que le « Platâl », à leurs conjoints, à leurs enfants ou même à leurs amis ou, plus généralement, à toutes celles et ceux qui s’intéressent à l’esprit polytechnicien qui puise ses racines dans ses traditions, toujours vivaces et renouvelées.